FacebookFacebook
Mon panierMon panier
418 855-5368
FacebookFacebook
Mon panierMon panier
Vallon bleu camerises

La camerise? quoi? quand? comment? pourquoi?

decouvrir vallon bleu

Ça fait deux ou trois fois que tu entends ce mot-là... Camerise. Tu te dis: encore un autre aliment super santé? Ça doit sûrement être importé d’un pays à l’autre bout du monde! Qui a bien pu «inventer» un nouveau fruit? Ça se mange-tu par du monde ou ben s’il faut le transformer pour réussir à aimer ça?

Si tu veux une description scientifique (et plate), je te recommande de visiter Wikipédia ici

Par contre, si tu veux en apprendre un peu plus sur ce magnifique petit fruit, (qui n’est pas si nouveau, en fait!), je te conseille de lire mon article qui explique Quoi? Où? Comment? et Pourquoi? Très simplement...

Qu’est-ce que c’est ça, la camerise?

Bon! La réponse simple est que c’est un fruit bleu semblable au bleuet mais de forme plus allongée. Son goût est un mélange de plusieurs petits fruits, comme la framboise, la mûre, le cassis et même la rhubarbe! Si tu me vois dans un marché, c’est la réponse simple que je donne à tous! Mais finalement, la camerise goûte la camerise... De la même manière que l’ananas ça goûte l’ananas! hihihi

Il faut aussi savoir que la camerise est cultivée en Russie et dans les montagnes du Japon depuis plusieurs années. C’est un chèvrefeuille comestible. Ces pays connaissent ce fruit depuis longtemps et le consomme frais ou transformé de toutes sortes de façons: boissons, dessert ou repas principal. L’Association Camerise Québec en parle ici.

Il y a des chèvrefeuilles indigènes au Québec, ils sont plus difficiles à trouver (mais certains, plus observateurs, en ont sûrement déjà vu). Les plants cultivés aujourd'hui sont un mélange entre les variétés canadiennes, européennes et japonnaises. Séparément, les fruits de l'une ou l'autre des variétés, étaient un peu trop surettes et les plants pas assez productifs, etc. C'est pourquoi les chercheurs ont croisés les meilleurs plants ensemble pour en faire des fruits bons au goût et assez intéressants pour le commercialier. Ainsi est née la camerise telle qu’on la connaît aujourd’hui! Disons merci au Dre Maxine Thompson de l'Oregon State University et Dr Bob Bors de l'Université de Saskatchewan.

Malgré tous ces beaux efforts, les premières variétés vendues au Québec étaient moins sucrées (pour ne pas dire vraiment très amères). Ce sont ces fruits que les gens ont goûté en premier, et ça pourrait avoir fait une mauvaise impression...

(Comme il y a souvent une bonne nouvelle après une mauvaise, si on sait apprendre de nos erreurs...)

Heureusement, ces mêmes chercheurs ont développé des variétés ayant un très bon goût! Sucré, surette, punché! Voilà pourquoi on dit que la camerise est un nouveau fruit, il est nouvellement arrivé dans les assiettes des Québécois.

Pourquoi tout le monde «trippe» sur les camerises ?

C’est un super aliment !

Ok je t’entends: Encore une affirmation qui dit pas grand-chose !

Un super aliment, c’est juste un aliment qui contient vraiment beaucoup d’une quelconque vitamine. La camerise, elle contient beaucoup d’antioxydant, de Vitamines A et C.

Ici, un lien pour voir 50 super aliments

valeurs nutritives

valeur camerises congelees

Alors tu «trippes» là-dessus parce que c’est bon pour la santé mais aussi parce que c’est assez impressionnant de connaître un nouveau fruit et de pouvoir le servir à tes invités(es)!

Tu es soudain le grand connaisseur de camerise!

Tu es plus modeste?

Je te comprends! Moi je l’aime simplement parce que c’est goûteux, ça met du punch dans mes recettes, je peux en mettre partout, sur la viande ou sur mes toast, c’est facile à préparer, la texture est belle (il n’y a pas de graine, comme dans la framboise) ... et j’adore la cultiver!

Comment utiliser la camerise?

La question qui tue! Celle que tout le monde me pose! C’est assez simple comme réponse: comme tous les autres petits fruits! En confiture, en gelée, en sauce, sur un gâteau, déshydratée, avec de la viande...

muffin coulis

Les possibilités sont illimitées! Il s’agit d’avoir un peu d’imagination et surtout penser à l’utiliser! Si tu veux l’essayer je te conseille de commencer par la tartinade (la confiture en bon français). Tu pourras en mettre sur tes toasts mais aussi dans un yogourt nature, sur un gâteau ou sur un filet de porc à la fin de cuisson.

Prochainement, je ferai d’autres articles plus poussés sur certaines recettes.

Qui en mange?

Pour l’instant, les restaurateurs et les épiceries fines sont les endroits qui aiment les cuisiner ou les vendre à leurs clients. Le marché est surtout local au Québec. Chaque producteur vend près de chez lui ou à des usines de conditionnement qui vont les nettoyer et les empaqueter pour la revente en fruits congelés.

Personnelement, j’en fais goûter quand je vais dans les marchés, sinon aller sur mon site web pour savoir où en trouver : https://www.levallonbleu.com/contact#points-de-vente

 

Quand se récolte la camerise?

La camerise cultivée se récolte de juin à juillet au Québec. Étant donnée que le climat est très variable d’une région à l’autre.

Chez moi, nous récoltons autour du 10 juillet, tout dépendant de la température de la saison.

L’autocueillette, c’est possible?

Il faut savoir que la camerise a un gros défaut, elle est très fragile! Il faut la manipuler le moins possible. Pour cela, une cueillette fruit par fruit, comme la pomme ou la fraise est presque impossible. Il y a plusieurs techniques de cueillette et il est possible de le faire par toi-même. Je te conseille de contacter le producteur chez qui tu comptes aller et lui demander s’il offre l’autocueillette. Tu vas voir les fruits tombent tout seul quand tu touches à une branche, c’est aussi pour ça que ça prend «un truc par terre» sinon tu auras l'impression de garocher 30 fruits à terre et en avoir juste un dans ta main.

Comment savoir si le fruit est mûr?

Est-ce que tu manges ta fraise quand elle est encore blanche? même juste un peu? Est-ce que tu vas cueillir des pommes au mois de juillet? C’est la même chose pour la camerise, si tu la cueilles quand elle est pas prête, ça va juste goûter beurk! pas sucré!

Alors comment faire pour savoir si elle est prête? Facile! l’intérieur doit être rouge vin, oui oui, rouge comme le vin rouge. Pas vert! (pas bleu non plus...) Le fruit doit être complètement bleu à l’extérieur et complètement rouge vin à l’intérieur. Si ce n’est pas le cas, elle est pas prête!

Le grande majorité des fruits sur un même plant est prêt en même temps. Mais pas tous. Attention, ils sont très fragiles à faire tomber.

cameriseinterieur

(celui là est presque prêt, il reste un peu de couleur verte dedans)

Combien ça coûte?

La camerise est un fruit qui est en demande et pour l’instant, il y en a peu sur le marché. En 2017, le prix était entre 15$ à 25$ le kilogramme. Le prix suivra la loi de l’offre et de la demande, c’est certain. (Lire entre les lignes qu’avec le million de plants au Québec seulement, on peut s’attendre à ce que les prix changent.)

Ouin, mais... j’aimerais mieux en avoir dans mon jardin

C’est possible d’avoir des plants de camerisiers à la maison. Tu peux aller voir dans une pépinière près de chez toi. Je te recommande d’en avoir au moins 2 idéalement 3 plants de variétés différentes. La culture est assez simple, mais c’est comme autre chose, plus tu en prends soin plus tu auras un beau plant (donc de beaux fruits). Un sol bien préparé va favoriser la croissance des racines. Un pH neutre entre 6 et 7. Je pense que les camerises s’adaptent à tous les types de sol, mais le rendement sera sûrement meilleur dans certains types de sol plus que dans d’autres (la réponse n'est pas connue encore). Elle n’a pas peur des gels hivernaux et printaniers, même que les fleurs tolèrent bien les gels jusqu’à -7°C. Cela vous prendra au moins 2 ans avant de goûter quelques fruits et 7 ans avant que la plante produise vraiment bien. (Et oui, c’est la même chose pour nous! on investit des grosses sommes pour être payés 7 ans plus tard! Faut vraiment être passionnés parce que j’en connais pas beaucoup qui accepterais ça à leur job.)

Pourquoi tu devrais y goûter?

Plusieurs raisons peuvent motiver ton choix.

C’est le premier petit fruit qui est prêt au début de l’été. (preque en même temps que la fraise)

C’est un fruit qui est produit localement.

Il est bon pour la santé. Il est original et polyvalent.

Tu pourras apprécier un mets que tu cuisines normalement mais avec un super goût punché qui te sortiras de ton éternelle routine nourrissière!

Dénouement...

Finalement, tu as appris en mots simples et concrets c’est quoi la camerise.

Tu sais ça vient de où, comment on le cuisine, quand on le cueille, pourquoi on en mange! Il ne te reste qu’à y goûter. Ah! tu en as déjà dans ton armoire? (ou frigo, congélateur?) J’espère que tu sais maintenant comment le cuisiner. Ne t’inquiète pas, des articles aussi intéressants et passionnants (ça y est! ma tête passeras pu dans porte) seront publiés très bientôt! Si tu ne sais pas où t’en procurer, rendez-vous ici pour en commander via mon site web ou voir où aller en trouver.

Ah oui! aussi... La camerise ça peut s’utiliser autrement! J’ai eu la folle idée d’en mettre dans mes savons! Quelle réussite, on s’en reparle bientôt!

savonchamps

 

Retourner aux actualités

 
 
Vallon bleu blanc

Le Vallon Bleu © 2019  |  Réalisé par Synergie Communication Web